Biologie structurale intégrative et bioinformatique. Strasbourg

Master Sciences du Vivant
 
Spécialité : Biologie structurale intégrative et bioinformatique

Ce master  à vocation à développer deux aspects de la biologie structurale intégrative :

  1. la compréhension des fonctions à partir des données structurales, de l'échelle atomique de la vision cellulaire.
  2. La "biologie in silico" (analyse, l'exploitation et valorisation des données biologique, "Big data" pour les problèmes biologiques, modélisation moléculaire et simulations des systèmes biologiques)

Il s'agira d'acquérir une maîtrise ou une expertise de plusieurs outils et méthodes biochimiques, biophysiques, mathématiques et informatiques nécessaires à l'étude du vivant. L'axe conducteur au coeur de la formation est la nécessité d'intégrer le "regard 3D" dans l'étude des processus biologiques fondamentaux et appliqués.

Compétences à acquérir

En complément et en synergie avec les compétences génériques de la mention, ce parcours permet à un étudiant de développer et de construire par le choix de modules appropriés, l'une des quatre compétences suivantes :
  1. bio-structure : expertise des méthodes et des techniques de la biologie structurale et de l'analyse fonctionnelle des structures 3D,
  2. bio-analyse : expertise des méthodes et des outils de la "biologie in silico",
  3. bio-modélisation : expertise en modélisation des systèmes biologiques,
  4. génie bio-informatique : développements et gestions d'outils et de bases de données spécifiques pour la biologie.
Apres un socle de connaissances commun en M1 (compréhension des mécanismes généraux du vivant, connaissance de la physico-chimie des molécules du vivant, formation scientifique appropriée en mathématiques et statistiques, maitrise de l'outil informatique), la spécificité des compétences (compétences profil/métier) à acquérir se fait par le choix de modules optionnels, plus particulièrement en fin de M1 et en M2.

Contrôle des connaissances

Evaluation continue intégrale

Recrutement en M1

Le recrutement en M1 se fera sur dossier et pour certain candidat l'acceptation en M1 se fera à la suite d’un entretien de motivation avec des membres de l’équipe pédagogique du master.

 

Recrutement en M2


Le passage en M2 nécessite d’avoir validé un M1. Pour des étudiants d'une autre spécialité ou d'une autre Université, l'acceptation en M2 se fera sur dossier et pour certain candidat l'acceptation se fera à la suite d’un  entretien de motivation avec des membres de l’équipe pédagogique de la spécialité

 

Débouchés possibles en terme d'insertion professionnelle


A l’issue du master, les étudiants peuvent, soit poursuivre leur formation par une thèse de doctorat, soit entrer dans le marché du travail. Pour les étudiants issus de la dernière habilitation (parcours biologie structurale et bioinformatique), environ 1/3 (de 30 à 40%) des étudiants se sont inscrits dans une école doctorale et environ 2/3 (de 60 à 70%) ont intégré le marché du travail. La thèse de doctorat permet par la suite de postuler pour des fonctions dans l'enseignement supérieur, la recherche (privé ou public) ou des fonctions de cadres impliqués dans la gestion ou le soutien de la recherche.

Pour les étudiants intégrant le marché du travail à la sortie du master, l'insertion professionnelle se répartit pour moitié dans le privé et pour moitié dans le domaine public. Les étudiants sont recrutés sur des postes d'ingénieurs d'études dans divers domaines tout au long du "pipeline" de développement d’un médicament dans des startups ou entreprises du domaine de la biologie ou des biotechnologies. Les étudiants ayant acquis une formation plus poussée en informatique, sont recrutés en tant que bio-informaticien ou gestionnaire de données (ressources logicielles, informatique).

Plaquette de Présentation du Parcours Biologie structurale intégrative et Bio-Informatique

Responsable

Pr Jean Cavarelli, Responsable de spécialité et de parcours, jean.cavarelli@unistra.fr.

Plus de détails sur la formation